Archive

Archive for février 2012

Marché du livre numérique : de la place pour une révolution

27 février 2012 1 commentaire

En France, à l’heure où j’écris ses lignes, le différentiel de prix moyen entre un ouvrage papier et son équivalent numérique est de 21%. Aux USA, ce différentiel est supérieur à 50%; en Allemagne et en Angleterre il dépasse les 40%.
Et dans le cas de la France, ce différentiel de 21% ne tient que si l’on n’intègre pas la comparaison livre de poche/ebook faite ci-dessous – à titre d’exemple – pour L’ultime secret … mais passons sur ce point de « détail ».

Fnac.com/Amazon.fr – Ouvrage :  Hunger Games (fr) – Papier : 17,01€ livraison incluse – Téléchargement : 14,99€ – soit 2,02€ de différence (-11,87%).
Fnac.com – Ouvrage :  L’ultime secret – Papier (grand format) : 21,38€ livraison incluse – Téléchargement : 15,99€ – soit 5,39€ de différence (-25,2%).
Fnac.com – Ouvrage :  L’ultime secret – Papier (poche) : 5,70€ livraison incluse – Téléchargement : 15,99€ – soit 10.29€ de différence (+180%).

Alors, à qui la faute ?  Comment, et qui,  se réparti le prix d’un livre papier aujourd’hui ? Lire la suite…

Catégories :Culture Étiquettes : , , , ,

Grèce : à l’instar de l’Argentine il aurait fallu faire défaut

26 février 2012 Laisser un commentaire
Catégories :International, Politique Étiquettes : , , ,

Publicité des parrainages : Encore heureux !

22 février 2012 Laisser un commentaire

Procédures de vote en France : Peut mieux faire

6 février 2012 5 commentaires

[Les 3 premiers points de ce billet sont inspiré un plagia extrait de l’article scientifique « théorie du choix social et aide multicritère à la décision » de D. Bouyssou, Th. Marchant et P. Perny]

EDIT du 14/04/2012 : Suite aux commentaires de Droop, clarification de la section 4

 C’est la saison des élections, et comme à chaque fois en France, la question du vote « utile » réapparaît. Et pour résumer, en cette année de présidentielle, le jingle c’est « HollandUtil ou tu fais gagner Sarkozy ». J’entends, sauf que je croyais bêtement que lors d’une élection l’idée était de donner son opinion. Si je vote HollandUtil, je mens, et en plus il serait capable de (faire) croire que 53% des votants électeurs Français sont d’accord avec ses idées le bougre !

Dans mon jeune temps – j’ai réussi à retrouver et à déchiffrer mes cahiers d’antan, émouvant autant que prouesse archéologique – j’avais noté : « Une procédure de vote est  « bonne » si le résultat du vote permet de refléter le plus fidèlement possible les préférences des votants.  Ainsi, si une majorité de votants préfèrent les idées du candidat A à celles du candidat B, alors A doit l’emporter.»

Jusque là, rien de nouveau sous le soleil. Sauf que j’avais également noté que si la règle de la majorité marche bien avec 2 candidats, son adaptation pour les cas où ils sont plus nombreux pose un certain nombre de problèmes. Preuve en sont les Britanniques.

Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :